Isolation thermique : quels sont les bénéfices par l’extérieur ?

Publié le : 20 juin 20223 mins de lecture

C’est apparemment grâce aux isolations thermiques efficaces que la consommation énergétique des foyers décroit. À mesure que la partie des pièces de votre domicile soit isolé, les matériaux et les techniques varient. Le gouvernement exhorte ces travaux à travers les aides financières.

L’avantage de l’isolation thermique

Le but d’une isolation climatique est de diminuer les fuites de chaleur. Ainsi, les nécessités énergétiques du foyer vont diminuer. Cela entraînera une réduction des factures, ainsi que la pollution résultée par le chauffage. Depuis les années 70, de nombreuses réglementations thermiques se sont alternés, aidant à réduire à moitié l’usage énergétique des maisons nouvellement bâties. La dernière réglementation thermique en vigueur, datant de 2012, se fonde sur trois implications principales qui sont les suivantes :

  • La consommation primaire d’énergie doit être en dessous de la valeur dépendante de la localité géographique de votre construction.
  • La température optimale de 5 jours inhérents doit être au-dessous de la température- seuil. 

L’isolation des murs

L’ADEME a chiffré la gravité des fuites de chaleur dans une maison non isolée par la toiture. Les tactiques d’isolation thermique s’accommodent à l’emplacement de certaines pièces de la maison à isoler. Pour les murs, l’intérieur et l’extérieur peuvent être isolés par des moyens techniques. On peut, par exemple, installer des panneaux isolants munis de parements extérieurs, éventuellement enveloppés dans un coffrage. L’isolation par l’extérieur s’effectue sous bardage et sous vêture ou même sous enduit. Ainsi, en parlant d’installation par l’extérieur, vous pouvez installer des isolants thermiques dans une ossature faite de bois, puis les recouvrir de lames. Bref, vous pouvez améliorer votre somptuosité thermique en installant des dispositifs d’isolation sur les murs par l’extérieur.

L’isolation au niveau du plafond

À propos du plafond, l’isolant est notamment opérationnel en fonction du type du vôtre plafond. Si vous avez, par exemple, un faux-plafond, vous pouvez simplement combler le vide entre ce faux et le vrai plafond par un isolant assez fin ou en plusieurs couches épaisses d’isolants collées. Par contre, si votre plafond est tendu ou collé, vous pouvez faire une application de couches d’isolants. Vous pouvez ensuite le revêtir d’une toile thermo-extensible. C’est autant un décoratif. L’isolation thermique concerne les combles aménagés et les combles perdus. Pour isoler les combles perdus, deux processus doivent être franchis. D’abord souffler les isolants. Puis, installer les panneaux ou rouleaux isolants sur le plancher de votre pièce. Pourtant, à propos de l’isolation des planchers, la technique dépend surtout de l’agencement lié à la construction.

Plan du site